Contenu

Les 666 Road Riders

publié le 7 octobre 2015 (modifié le 7 novembre 2015)

Les 666 Road Riders


Ambiance, ambiance ! Telle est la vocation de ce scénario pour Vampire, la Mascarade. Si vos joueurs se sentent une âme de motard doublé d’un buveur de sang, vous avez frappé à la bonne porte. Attention, puristes, vous pourrez trouver quelques écarts avec World of Darkness, principalement sur le personnage de Smiling Jack, mais si cela ne convient pas, libre à vous de changer ce nom pour un autre.

Synopsis

1. De passage à Houston, les personnages entendent parler des problèmes du Prince. Celui-ci se prépare en effet à affronter un féroce brujah, Smiling Jack, alors que ses vampires disparaissent un à un.

2. Acte I : privé de la plupart de ses acolytes, le Prince profite de l’arrivée des PJ à Houston pour leur demander d’éclaircir le problème des disparitions. Ils sont contactés par un certain Richard Giovanni, qui a entrepris de faire le vide dans la ville tout en se faisant passer pour un ami du Prince.

3. Acte II : les motards de la 666 Road Riders sont annoncés à Beaumont (100 km à l’est de Houston). Le Prince, pris entre deux feux, demande aux PJ de tout faire pour les détourner.

En fait, Richard Giovanni, un nécromancien averti, a conclu un marché avec les 666 : il tire de la torpeur Vanessa, l’ex-compagne du chef des motards, à condition que ceux-ci ne révèlent pas son identité et qu’ils tuent le Prince de Houston.

Si les PJ vont au-devant des motards, il leur sera aisé de se lier d’amitié avec eux. Ces vampires n’ont qu’un rêve, celui de traverser les USA en toute liberté et ce, pour l’éternité.

Les personnages apprendront l’existence de l’accord passé avec les Giovanni. Ainsi que l’histoire de Jack.

4. Acte III : une fois en ville, Smiling Jack contacte les Giovanni et ils se mettent d’accord pour procéder au rituel.

Richard est sur le point de sortir Vanessa de sa torpeur lorsque le Prince fait irruption sur les lieux de la cérémonie. Smiling Jack se jette sur lui et l’expédie ad patres en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire. Le Prince a juste le temps de s’expliquer et de se disculper : le seul vampire qu’il a tué est une certaine Kate et le meurtrier de Vanessa n’est autre que Richard Giovanni. Démasqué, celui-ci lâche ses goules et réveille une Vanessa frénétique...

5. So long is the road, so good will be the pleasure.

Introduction

Houston, capitale du Texas : cinquième ville des États-Unis, elle est reliée à la mer située à 80 km par le Houston Ship Channel dans la baie de Gavelston. Elle regroupe plus de trois millions d’habitants, dont beaucoup sont d’origine allemande. Quatrième port des États-Unis, centre de la NASA (musée et astrodrome), Houston est avant tout la capitale de la pétrochimie. Le paysage de la périphérie s’en ressent : puits et désert brûlant. La ville en elle-même est très agréable : elle ne manque pas de repaires et de boîtes de nuit pour les intéressés du genre. Chez les vampires, il est possible que l’on connaisse le Vamps’ Saloon, un bar où l’on peut trouver, entre autres, des demoiselles girondes (hé ! hé !) et des vampires. C’est d’ailleurs le seul endroit où les PJ ont des chances d’un rencontrer un.

Le Vamps’ Saloon

C’est un des plus grands bars de la ville et l’on y trouve de tout, du vacher solitaire au dirigeant de la compagnie pétrolière X. A une extrémité de la salle, le bar. De l’autre, une scène accueille toutes sortes de musiciens et de danseuses. Les serveuses, certainement parmi les plus belles coquines de la ville, sont quasiment dévêtues et les clients ne savent plus où donner de la tête.

Ed, le barman, est un vampire, tout comme la plus jolie des serveuses, Alicia. Quelques clients ont également les dents plus pointues qu’on ne pense :

Bob Hortfield, un homme de la haute société en costume trois pièces, cravate et chapeau distingué. Il est en mission de recrutement pour son ami et prince, William Brady.

Yann Vuiton, garagiste toréador amoureux et collectionneur de belles mécaniques. Très amical et sans arrière-pensées, il n’est sensible qu’à la beauté d’un réservoir de Harley, mais il est également au courant des soucis de son prince.

"La Ravage" surnommé ainsi pour ses blessures de guerre. Il s’agit en fait d’un Nosferatu outrageusement maquillé. Philosophe et bon vivant, c’est une figure respectable du bar. Il est lui aussi désireux de satisfaire le prince de Houston.

Après la prise de contact. les personnages sont amenés à rencontrer le prince dans sa demeure qui est bien évidemment perchée au sommet du plus haut gratte-ciel de la ville La tour se dresse dans le quartier aisé de Houston et n’abrite aucun bureau, uniquement des appartements. Les deux derniers étages et le toit sont réservés à William Brady. L’avant-dernier regroupe toutes ses chambres d’"amis" et ses salons, en bref, sa cour, tandis que l’étage supérieur constitue ses appartements privés.

La pause William Brady

Jadis, Houston n’était guère plus que la capitale du Texas et n’abritait que des cow-boys et des prospecteurs.

Rongé par l’ennui, un Ancien décida de s’y enterrer : il tomba malheureusement sur une nappe de pétrole, ce qui ne passa pas inaperçu. Aussitôt, les gens affluèrent à Houston et les puits se multiplièrent. L’un des plus grands derricks était la propriété d’un certain M. Brady. Le vampire eut tôt fait de convaincre cet assoiffé de pouvoir des bienfaits de la condition Vampirique et put enfin s’enterrer sur les terres de son fils. William était alors le seul vampire de Houston. Bien vite, il embrassa de nouveaux humains et se fit leur prince. Depuis, il règne en maître incontesté sur la ville.

William Brady, Prince de Houston

Nature : traditionaliste
Attitude : dirigeant
Génération : 8ème
Clan : Ventrue
Force ••• Dextérité •••• Vigueur •• Charisme •••• Manipulation • Apparence ••••
Perception ••• Intelligence •••• Astuce ••••
Comédie •••, Vigilance •, Sports •, Bagarre •, Esquive •, Empathie ••••, Intimidation •••, Commandement ••••, Conn. rue ••, Subterfuge ••••
Pilotage ••, Etiquette ••••, Armes à feu •••, Mêlée •, Musique ••, Sécurité ••, Furtivité ••, Survie •
Bureaucratie ••••, Informatique •, Finances •••, Investigation ••, Droit ••••, Linguistique •••, Occultisme •, Politique ••••, Sciences •
Pouvoirs : Présence ••••, Domination •••, Force d’âme ••, Auspex ••••, Célérité ••
Conscience •••••, Maîtrise de soi •••••, Courage •••
Humanité •••••••, Volonté ••••••

Ce soir-là, William choisit d’accueillir les PJ sur la terrasse. Une piscine d’un bleu très pur abritée par une petite haie de cocotiers donne à l’endroit un air de paradis. Selon les Traditions, Brady les écoute décliner leur identité tour à tour puis leur annonce ses règles : pas de chasse au cœur de la ville, pas de baiser sans qu’il ait donné son accord et bien sûr respect de la Mascarade. Pour une fois, les vampires ont affaire à un prince particulièrement courtois et pas du tout méprisant à leur égard. William conclut les présentations par quelque chose comme : « Bienvenue à Houston, mes amis ! Nous n’avions pas eu de visiteurs depuis fort longtemps. Malheureusement. ma situation actuelle est très pénible et je ne vous cacherai pas que votre aide serait la bienvenue. » Les PJ souhaiteront probablement en savoir plus avant de s’engager. « Je suis confronté à deux menaces particulièrement graves. La première, c’est l’arrivée imminente des 666 Road Riders. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler. Il s’agit d’un groupuscule indépendantiste brujah qui sillonne les États-Unis. Une fois par an, ils empruntent la route qui joint le sud de Miami à Los Angeles : ils l’appellent la 666 Road. Malheureusement. Houston est sur leur trajet et je sais qu’ils ne vont pas tarder à arriver. Le chef de leur clan, Smiling Jack, voue à mon égard une haine féroce et il a juré ma mort : la perspective d’affronter un des pires brujahs que la terre ait jamais portés n’est pas faite pour me réjouir. Le second problème, c’est la disparition progressive de tous mes sujets à Houston. Je suis porté à croire que d’autres vampires sévissent dans la ville mais je n’ai aucune piste. J’apprécierais beaucoup que vous vous chargiez de cette affaire ». William est disposé à payer le prix fort pour obtenir l’aide des nouveaux arrivants. Dans les limites du raisonnable à l’échelle Vampirique, le Prince devrait accéder à n’importe quelle demande. Si les PJ acceptent, Brady conclut en ces termes : « Et surtout, rapportez-moi chaque jour ce que vous découvrirez ! »

Pourquoi les PJ ?

Pour William, les PJ ne sont que des leurres destinés à détourner l’attention de Richard pendant qu’il mène sa propre enquête. Par la suite, il espère grâce à eux retenir un peu les 666 Road Riders, le temps de découvrir les projets de Richard.

Acte I : Mais que se passe-t-il ?

Lorsque les personnages quittent les appartements du Prince, le jour est sur le point de se lever. Le(s) vampire(s) qui les accompagnai(en)t (Bob Horfield, Yann Vuiton ou la Ravage) se retire(nt), les abandonnant à leur sort. Il devient urgent de trouver un refuge pour la nuit !

Une fois seuls, une limousine noire aux vitres teintées s’arrête à leur hauteur. Le chauffeur sort et ouvre la porte de derrière sans un mot : les PJ sont priés de monter. A l’intérieur, un homme, le visage plongé dans l’ombre, invite les personnages à s’asseoir en face de lui « Je sais que vous êtes arrivés depuis peu en ville et que William Brady a déjà fait appel à vos services. Jeunes comme vous êtes, je suppose que vous avez accepté. On me compte parmi ses amis même si je ne fais pas partir de sa cour. J’ai ma petite idée sur ce qui se trame à Houston, mais je ne souhaite pas attirer l’attention. Aussi, je vous propose de venir demain soir à mon casino, le Golden Card. Il est situé au nord de la ville. Demandez M. Game à l’entrée. » L’entrevue terminée, les PJ peuvent redescendre : la voiture démarre sans plus attendre.

Au cas où les personnages enquêteraient sur les disparitions, le Prince peut leur donner quelques informations : adresses et noms au choix du Conteur puisqu’ils n’ont pas d’importance pour la suite du scénario.

La pause Richard Giovanni

Richard Giovanni représente sa famille aux États-Unis. Doté d’un solide compte en banque, il s’est discrètement installé à Houston voici dix ans et a entrepris la construction d’un casino. Bon sang ne saurait mentir, il s’est ensuite appliqué à prendre le contrôle de l’économie locale (importante avec les gisements de pétrole). Malheureusement, les vampires de Houston étaient autant d’obstacles à son entreprise. Connaissant la haine que nourrissent les autres clans envers le sien, Richard a opté pour l’élimination systématique de tous les vampires du coin. Cela lui a plutôt bien réussi jusqu’à ce qu’il se frotte à des vampires assez puissants pour résister à de simples goules. C’est d’ailleurs à ce moment-là que William a compris à qui il avait affaire. Les PJ, à ce titre, ne doivent servir qu’à ralentir le processus qu’a entamé Richard (par définition, tout Ventrue est une ordure).

Délaissant les goules, le patron du Golden Card a donc fait appel aux 666 Road Riders. Il a entendu parler de Smiling Jack et de la haine qu’il éprouve envers le Prince de Houston, et s’est souvenu qu’il y a dix ans, il avait utilisé Vanessa lors d’un rituel nécromantique qui l’avait vidée de toute humanité (définition 2 : les Giovanni sont encore plus pourris que les Ventrues). Il lui est donc possible de la sortir de sa torpeur millénaire.

En échange de l’aide de Jack et de sa bande pour supprimer William et ses sbires, Richard a promis de ranimer la compagne du brujah. Assoiffée et dénuée d’humanité, elle se jettera sur les 666 et débarrassera Giovanni de ses alliés encombrants.

Richard a sous ses ordres six goules discrètes et efficaces. Elles lui obéissent au doigt et à l’œil et sont douées de capacités surprenantes.

Richard Giovanni

Nature : fanatique
Attitude : posé
Génération : 7ème
Clan : Giovanni
Force •• Dextérité •••• Vigueur ••• Charisme •••• Manipulation ••••• Apparence ••••
Perception •••• Intelligence ••••• Astuce ••••
Comédie •••, Vigilance ••••, Sports •, Bagarre ••, Esquive ••, Empathie ••, Intimidation ••••, Commandement ••••, Conn. rue ••, Subterfuge ••••
Pilotage ••, Etiquette ••••, Armes à feu •••, Mêlée •••, Musique •, Sécurité •, Furtivité ••, Survie •
Bureaucratie ••••, Informatique ••••, Finances •••••, Investigation •••, Droit ••••, Linguistique •••, Occultisme •••, Politique ••, Sciences •
Pouvoirs : Domination ••••, Puissance ••, Métamorphose •••, Célérité •••, Nécromancie •••••
Conscience ••••, Maîtrise de soi •••, Courage ••••
Humanité ••••, Volonté ••••••
Les six goules, serviteurs de R. Giovanni

Force •••• Dextérité ••• Vigueur •••• Charisme • Manipulation • Apparence ••
Perception •• Intelligence •• Astuce ••
Vigilance ••, Sports ••, Bagarre •••, Esquive •, Intimidation •••
Pilotage ••, Armes à feu ••, Mêlée ••
Pouvoirs : Puissance •
Volonté ••••••

Le lendemain, les personnages vont probablement se rendre au Golden Card car ils n’ont pas vraiment d’autre piste. Ce casino est l’un des plus fréquenté de la ville. Il compte de nombreuses tables de jeux et des machines à sous de toutes sortes. Son luxe est exagéré. Si les PJ mentionnent simplement le fait qu’ils sont attendus par M. Game, ils sont immédiatement pris en charge par des goules et sont conduits dans le bureau du patron les yeux bandés sous prétexte de garder son refuge secret.

M. Game, alias Richard Giovanni, les attend et les invite à s’asseoir. Aux murs sont accrochés des tableaux à l’inspiration un tantinet nécromantique. Pour cette entrevue, il est entouré de six gardes du corps qui ne sont autres que ses goules de combat favorites : il ne sait pas à qui il a affaire et préfère prendre ses précautions. Il cherche donc à savoir si les PJ ont avancé dans leur enquête, et si oui, à qui ils ont révélé leurs découvertes. Une fois rassuré, il pourra s’en débarrasser tranquillement.

Comme il l’a promis aux personnages (et pour ne pas éveiller leurs soupçons), il leur fait part de son explication des événements louches qui surviennent actuellement à Houston : « D’après ce que j’ai entendu dire, le Sabbat s’intéresserait de plus en plus à la côte sud des Etats-Unis. Il aurait fait appel au clan des Assamites pour nettoyer la région. Ils sont terriblement doués pour ce genre de job et nous n’avons quasiment aucune chance face à de tels guerriers. William vous l’a peut-être caché, mais les deux tiers des vampires de Houston ont disparu, soit environ une vingtaine d’individus. Personnellement, j’ai la chance d’être un peu oublié du reste de la communauté, aussi n’ai-je pas encore été l’objet d’une attaque assamite ». Une fois ces faux renseignements donnés, Richard, tente de sonder les personnages au maximum. Quand il estime en savoir assez, il claque des doigts en disant : « C’est bon, vous pouvez y aller ! ». Les six gorilles sortent alors leur 44 Magnum tandis que leur patron se retire.


A priori, les PJ n’ont aucune chance. Mais voilà, le hasard fait bien les choses : une demoiselle en larmes fait irruption dans le bureau juste avant que Giovanni ne sorte. « M. Richard, je suis désolée, pardonnez-moi ! Je ne voulais pas, je veux vous servir pour l’éternité... ». Le patron du Golden Card a oublié qu’il devait régler quelques détails avec une secrétaire un peu trop curieuse. L’occasion est trop belle ! Cette intrusion a momentanément détourné l’attention des goules et elles semblent avoir oublié les personnages : ceux-ci pourraient très bien profiter de la porte-fenêtre derrière eux pour prendre la poudre d’escampette. Un store vénitien les empêche de voir à quelle hauteur ils sont mais, entre un saut hasardeux et une volée de plomb, le choix est vite fait.

Le bureau est juste au-dessus du hall d’entrée et donne sur le parking. La fuite des PJ promet d’être animée car les goules se lancent à la poursuite de nos héros. Fort heureusement, le parking grouille de belles Ferrari rouges et les personnages devraient pouvoir s’en tirer : Houston est grande et animée..

Pour leur première journée, les PJ ont été servis. Il est grand temps pour eux d’aller avertir le Prince de qui se trame au Golden Card. Celui-ci les attend impatiemment et, après avoir écouté d’une oreille distraite ce qu’ils lui rapportent, il aborde un tout autre sujet : « Je vous remercie pour ces informations importantes mais j’ai encore besoin de vous pour mon deuxième problème. J’ai appris par un ami que les 666 Road Riders avaient atteint Beaumont. Ils sont maintenant aux portes de Houston (les PJ peuvent sentir la peur de William à sa diction hachée et nerveuse). Si vous pouviez les retenir, les corrompre, n’importe quoi pour sauver mon domaine... Je vous promets que si jamais je m’en sors, vous serez largement récompensés. » Comme il fait pitié ! Ce serait vraiment vache de l’abandonner, d’autant qu’il y a beaucoup à gagner.

Acte II : Les 666 Road Riders, des enfants de choeur !

William peut mettre une voiture à leur disposition, du moment qu’ils font le plus vite possible. Beaumont est une grande ville à la limite de l’ex-Louisiane, à 100 km environ de Houston. Aux entrées de la ville, des motels proposent un abri pour la nuit aux routiers et aux motards. On ne peut pas louper celui des 666 Road Riders. Il est entouré de motos en tout genre : Harley, Honda, Guzzi… Les vampires se sont installés après avoir froidement bu le propriétaire de l’hôtel.

La pause Smiling Jack

(cf. Clanbook Brujah). Vampire de la dixième génération, Smiling Jack est le fils de Vanessa (personne ne le sait à part eux). Jack fut l’un des plus fameux pirates des Caraïbes puis un des brujahs les plus actifs de la côte Ouest. Mais les autres Idéalistes l’ont finalement écarté : sa réputation leur faisait de l’ombre et ses méthodes n’évoluaient guère. Aussi Jack s’est-il retrouvé à la tête d’une bande de motards, les 666 Road Riders.

Smiling Jack, chef des 666 Road Riders

Nature : rebelle
Attitude : bon vivant
Génération : 10ème
Clan : Brujah
Force •••• Dextérité ••••• Vigueur •••• Charisme •••• Manipulation ••• Apparence •••
Perception ••• Intelligence •••• Astuce ••••
Comédie ••, Vigilance •••, Sports •••, Bagarre •••••, Esquive •••, Empathie •••, Intimidation ••••, Commandement ••••, Conn. rue ••••, Subterfuge •••
Pilotage ••••, Etiquette ••, Armes à feu ••••, Mêlée •••, Réparation ••, Sécurité •••, Furtivité •••, Survie •••
Bureaucratie •, Informatique •, Finances •, Investigation •••, Droit ••, Linguistique ••, Occultisme •, Politique •••
Pouvoirs : Présence ••••, Puissance ••••, Métamorphose •••, Célérité •••
Conscience ••••, Maîtrise de soi •••, Courage ••••
Humanité ••••••, Volonté •••••••••

La pause 666 Road Riders

Actuellement, la bande est composée de dix-huit motards. Dix sont des vampires, seize possèdent une Harley-Davidson, un, une Guzzi et le dernier une Honda. Les huit motards qui n’ont pas peur du soleil sont tout simplement des goules qui à tour de rôle montent la garde pendant la journée. Les vampires se satisfont de cette protection sauf Smiling Jack, qui pratique la Fusion dans la terre. Il est le maître et personne ne songerait à lui disputer le commandement des 666 Road Riders. Il a bien sûr la plus belle moto. Chaque année, les 666 traversent les Etats-Unis d’est en ouest ou d’ouest en est. Cette année, c’est le sens Miami - Los Angeles. Tous les motards sont des brujahs que l’on peut considérer connue caitiffs : ils sont très peu appréciés et n’ont pas été reconnus par la Famille. Délires et orgies constituent leur programme quotidien.

Raphy Ferguson : gentil petit biker aux idées simples, il n’a pas encore compris qu’il était bon pour l’éternité et s’imagine que la vie n’est qu’une longue route bordée de cactus et de moto-stoppeuses.

Jimmy the Empty Boule : faisant partie des rares vampires qui supportent encore les nourritures et boissons humaines, il passe 95% de son temps en état d’ébriété.

Sarah Shouting Girl : nerveuse de tempérament, elle remet facilement les mâles en chaleur à leur place mais sait s’y prendre avec tact lorsqu’elle chasse. Sensuelle, dangereuse et violente.


Stanley Kriknine : moscovite d’origine, il aime perpétuer les traditions cosaques et pratique une danse particulièrement éprouvante. C’est le mécano du groupe. Accent garanti.

Oregon Tim : c’est le seul à porter des lunettes et il passe pour l’intello du groupe bien que ce soit un fêtard de première doublé d’un fameux buveur...

Gerald Shit : le plus jeune des 666, il est aussi le plus futé. Toujours couvert de cambouis, il est sur le point de dépasser son maître, Stanley.

Bobby : le cow-boy. Coiffé d’un stetson et chevauchant sa Guzzi, il est prêt à faire le tour du monde sans escale.

Windy Jonathan : taciturne, il participe rarement aux délires de ses compagnons et fixe l’horizon à longueur de temps. Il roule toujours en tête.

Max la Menace : c’est sans conteste le vampire le plus violent du groupe. La chasse est pour lui un instant privilégie. Il est relativement froid.

Les goules : Ken, Smith, Bud, John, Raoul, Gina, Arlene et Robin. Ce sont des bikers tout ce qu’il y a de plus normaux. Ils sont totalement dévoués à leurs maîtres.

Les 666 Road Riders

Pour des raisons de place, voici grosso-modo la moyenne à respecter pour ces PNJ.
Goules et vampires de faible génération.
Physique ••• Social ••• Mental ••
Talents ••• Compétences •• Connaissances •
Pouvoirs : Puissance •• ; pour les vampires uniquement, Célérité •, Force d’âme • ou Présence •
Humanité •••••••, Volonté •••••

Lorsque les PJ arrivent au motel, leur voiture est encerclée par la bande de Smiling Jack. Les hurlements des 666, le vrombissement des dix-huit motos sont autant de raison pour donner des sueurs froides aux personnages (en résume, un petit jet de Courage...). Nos vampires sont donc contraints de descendre : Smiling Jack, le sourire aux lèvres, attend patiemment devant la voiture. Il sait très bien que les PJ sont des envoyés de William et ils ont tout intérêt à bien plaider leur cause. Particulièrement clément, Jack les prie de monter à l’arrière des motos et de les accompagner dans leurs "délires". Les personnages vont certainement passer la nuit la plus brujah de toute leur existence. Les 666 s’arrêtent dans le bar routier le plus proche : faites en sorte que la soirée soit chaude et inoubliable, de manière à ce que les PJ se plaisent avec les motards. Ceux-ci sont tout prêts à les intégrer à leur groupe.

Alors que les personnages (du moins ceux qui se sont lies aux 666) et les motards se sont réunis autour d’un feu pour finir la nuit, Smiling Jack se met à raconter sa vie et explique pourquoi il voue une telle haine envers William Brady : « Voyez-vous les gars, il y dix ans, je voyageais déjà sur la route 666 (yeh ! yepee !) avec ma compagne Vanessa. C’était une vampire comme vous et moi, sauf qu’elle, elle m’avait offert l’éternité : c’était ma mère. D’elle, j’ai tout appris. Je lui dois mes bonheurs, mes potes, ma gloire, tout quoi ! Mais voilà, un chien de Ventrue n’avait pas assez d’un putain de monopole sur Houston, il lui fallait encore Vanessa. Quand j’appris sa mort, j’ai juré la destruction de ce fils de pute mais à l’époque, il avait lancé une chasse sur moi et je fus obligé de fuir. Aujourd’hui, je suis plus fort que jamais et j’ai des alliés puissants, autrement plus puissants que vous, bande de bâtards ! (s’adressant à ses potes de façon complice bien sûr). Un certain Richard, de Houston, m’a contacté pour me proposer un marché. Si je le débarrasse de William, il rendra la vie à Vanessa. J’ai évidemment accepté.  » Après quelques instants de réflexion, Jack reprend : « Et vous les mecs, vous roulez avec moi ? ». S’ils répondent par l’affirmative, les PJ ont droit au tatouage du 666 Road Riders (s’ils le souhaitent).

Le lendemain soir, le groupe fonce vers Houston en poussant des cris de joie.

Acte III : L’amour est éternel, comme les buveurs de sang

Une fois arrivé à Houston, Jack s’arrête à la première cabine téléphonique et convient d’un rendez-vous avec Richard. Les 666 Road Riders doivent se rendre immédiatement au cimetière d’Hudson Hill. Appuyé contre sa limousine noire, Giovanni les attend, bras croisés. Ses six goules sont prêtes à intervenir si les PJ se montrent ouvertement. S’ils se font reconnaître, Jack les prend sous sa protection, à moins que les choses ne tournent vraiment mal : dans sa grande mansuétude, il les neutralise et les laisse assister au rituel avant de leur régler définitivement leur compte.

Richard invite tous les motards à le suivre dans une crypte qui porte les mots « Mortuorum Monumentum ». A l’intérieur, un sarcophage ouvert révèle à tous le doux visage de Vanessa, vêtue d’une robe somptueuse. Note : le Conteur pourra se référer à la scène du film Dracula qui oppose les chasseurs à Lucy vampirisée. Smiling Jack ne peut s’empêcher de lui chuchoter quelques mots et de lui caresser le front. Il pleure des larmes de sang. Richard demande alors à l’assistance de détourner les yeux et entonne un chant macabre, le traditionnel « Mmoooohh » d’incantation.

Alors que le chant devient plus grave et plus pressant. William Brady fait violemment irruption dans la crypte, anéantissant le travail de Richard en un cri. Accompagné des trois vampires du Vamps’ Saloon, il a décidé de s’expliquer. Mais Smiling Jack ne lui en laisse pas le temps : il se rue sur le Prince et en quelques secondes terrasse son adversaire. Juste avant de mourir, William entre deux râles prononce ces dernières paroles : « Jack, tu t’es laissé manipuler. Le seul vampire que j’aie jamais tué se nomme Kate. Celui qui a tué Vanessa, c’est Richard. Tu t’es associé à un Giovanni... Reuh… » Sur ces mots, William meurt et son corps tombe en poussière. Des regards noirs se dirigent alors vers Richard qui, toujours souriant, prononce un seul mot « Debout ! » à l’intention de Vanessa. Celle-ci ouvre les yeux et découvre ses crocs. Prise d’une fureur incontrôlable, elle fond sur les vampires présents dans la crypte taudis que le Giovanni s’enfuit grâce à une Fusion dans la terre, laissant ses goules finir le travail.

Le combat promet d’être sanglant et Vanessa est invulnérable. Les vampires qui tentent de s’enfuir sont d’ailleurs ses premières victimes. Heureusement, il existe une autre sortie : une porte dissimulée qui communique avec les égouts de Houston est restée entrouverte. Les PJ découvrent avec horreur les nombreux cadavres qui pourrissent derrière (on y trouve nomment la demoiselle du casino).

Smiling Jack est incapable de fuir. Il préfère tenter sa chance avec la furie qu’est devenue Vanessa. Il n’accompagnera donc pas les PJ et laissera le destin accomplir ce qu’il a depuis longtemps écrit.

Vanessa, vampire frénétique

Sa puissance est inouïe. Aucun des vampires présents dans la crypte n’est capable de la maîtriser. Elle est assoiffée et attaque tout ce qui passe à sa portée : faites-le comprendre aux PJ.
Force ••• Dextérité ••••• Vigueur •••• Bagarre ••••, Esquive •••••, Mêlée •••••
Pouvoirs : Métamorphose •• (griffes…), Puissance •••, Célérité ••• (pas besoin de points de sang), Force d’âme ••, sans compter qu’elle n’est pas affectée par les malus dus aux blessures.

Le petit bout que vous avez dû rater

Il y a dix ans, Smiling Jack opérait toujours avec sa compagne Vanessa et une autre vampire au doux prénom de Kate. Lors de leur passage à Houston les trois brujahs se battirent avec des amis du Prince et Kate en tua un. L’apprenant des survivants, le Prince lança une chasse au sang sur les trois vampires qui décidèrent de mettre les bouts chacun de leur côté pour brouiller les pistes…

Dans sa fuite, Vanessa découvrit Richard (puissant Auspex), qui décida de l’éliminer pour conserver son anonymat, tandis qu’à l’autre bout de la ville, William faisait subir un sort identique à Kate. Mais pour Smiling Jack, les rumeurs restèrent très confuses.

Conclusion

Les PJ ont de grandes chances de s’en sortir blessés mais, au prix d’une petite fuite frénétique, ils peuvent échapper à une mort certaine. Par contre, Smiling Jack y restera, tout comme Vanessa que le soleil levant détruira. Ses hurlements troubleront même le sommeil des derniers vampires de Houston.

Le lendemain, quand tout est consommé, les PJ entendent une dernière fois le bruit des Harley-Davidson. Les chromes des motos brillent sous la pleine lune ; Jonathan sort enfin de son silence et demande aux personnages : « Alors, vous roulez avec nous ? ».

So long is the road, so far we’ll ride and never stop, never, never…